15 bonnes raisons de choisir Adobe Flex

By | 5 décembre 2007

Bysoft cite 10 raisons pour lesquelles on aime Flex:

  1. Flex est complètement compatible avec tous les navigateurs Internet sur toutes les plate-formes. Plus de tests dans tous les sens pour être certains de la comptabilité javascript sous-jacente à Ajax
  2. Flex possède un parseur XML simple et puissant. Cela permet de manipuler très facilement des fichiers XML.
  3. Des interfaces utilisateurs d’une ergonomie parfaite ou presque : on retrouve sur un navigateur web l’ergonomie et les interfaces utilisateurs des programmes installés directement sur un ordinateur en local
  4. Une gestion de formulaire évoluée : tout est déjà dans le produit (éléments, validation, etc..)
  5. Un super natif du vidéo et du son…rien de plus simple de jouer une vidéo ou une musique dans une application Flex
  6. Une séparation complète du contenu et du contenant. Les données sont remontées dans les applications Flex directement par des flux XML, des interfaces SOAP, etc…
  7. Un environnement de développement simple et mature : flex builder, flex sdk
  8. CSS est supporté pour la gestion des skins (couleurs, polices, dégradés, etc..)
  9. Flex ce n’est pas QUE pour le web. De plus en plus d’applications d’entreprises sont bâties autour de flex (applications de salle de marchés, CRM, agenda dynamique, etc..)
  10. Flex va sortir du navigateur pour arriver sur le bureau de l’utilisateur : c’est le projet Apollo de Adobe. Flex devient alors un concurrent direct et sérieux a Java.

J’en ajouterais 5 autres:

Flex Charting

  1. Flex est gratuit (ou presque).
    Rien à payer pour déployer une application. Les Frameworks commerciaux AJAX concurrents (Backbase, Tibco, etc.) se payent aux alentours de $5000 par CPU. Pour Flex, on payera un Flex Builder ($250) par développeur, éventuellement une license de Flex Charting ($400) par serveur et LiveCycle Data Services pour parler à ses objets Java ($6000/CPU) si on est riche, sinon on prendra Granite Data Services ou des Web Services.
  2. Flex fait des beaux graphiques.
    Les moteurs de graphiques open-sources ne sont pas légions et donnent des rendus peu esthétiques (JFreeChart). Les moteurs de graphiques commerciaux sont légions et donnent pour la pluparts des rendus peu esthétiques voire moches. Seuls ChartFX, Dundas Charts, et .net Chartings arrivent à afficher des jolis graphiques, malheureusement ils sont chers.
    En comparaison, Flex Charting n’est pas très cher ($400) et affiche des graphiques vectoriels très jolis.
  3. Flex permet d’ajouter des animations à vos applications.
    Avec une facilité déconcertante, on peut créer des applications à la fois totalement bluffantes, et terriblement intuitives.
  4. Silverlight 2.0 n’est pas encore prêt.
    Microsoft a certes sorti Silverlight 1.0, mais ce dernier possède une API limitée et utilise Javascript comme langage. Silverlight 2.0 apportera une librairie de composants graphiques (boutons, listes, arbres, …) et le language C#, ce qui en fera un vrai concurrent pour Flex. Mais en attendant… Flex fait le boulot !
  5. Flex est commercialisé par Adobe.
    Macromedia a été racheté par Adobe. Pour beaucoup, notamment les grandes entreprises, c’est un gage de pérénité.

Et vous, pourquoi avez-vous ou allez-vous choisir Flex?

One thought on “15 bonnes raisons de choisir Adobe Flex

  1. Chennorris

    Petite lecture très en retard des billets de ce blog qui m’intéressent beaucoup, et que je trouve particulièrement bien écrits. Les conseils y sont très bons (je viens de passer en revue les articles sur les mots de passe) donc avant tout, un grand bravo pour ce site.

    Toutefois, je mettrai un bémol concernant l’utilisation de Flex : à l’époque où j’ai entendu parler de cette technologie (aux environs des années 2008-2009), j’avoue que j’étais très moyennement convaincu du fait que c’était une technologie Adobe (donc propriétaire). Autre point très négatif : l’usage du Flash. HTML5 commençait à pointer le bout de son nez et une bonne guerre des technologies du web s’annonçait au loin.

    Avec le recul, je me rends compte que j’ai vraiment bien fait de ne pas m’intéresser plus que ça à Flex puisqu’Adobe est de plus en plus délaissé par les navigateurs : soucis de sécurité, de mises à jour, de compatibilités pas toujours assurée sur les OS (j’avais en tête Linux à l’époque, je pense désormais à la navigation mobile). Je pense que les outils qui arrivent sur le marché avec des solutions « toutes prêtes » sont vraiment à utiliser des pincettes car ils semblent très mal vieillir (maintenance du code, surtout).

    Reply

Répondre à Chennorris Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *